nos conseils pour de bonnes impressions

 

 

  Préparez vos fichiers sur un écran étalonné (même sommairement) sinon, la luminosité , le contraste et les couleurs sont relatifs et ne valent que pour VOTRE écran. En conséquence, la photo qu'on vous rend imprimée ne peut pas, sauf accidentellement, correspondre fidèlement à ce vous avez préparé sur votre écran.

  

L'imprimeur-tireur, lui, travaille dans un espace étalonné qui tend à se rapprocher au mieux de valeurs absolues et donc universelles. Il recherche avec les outils de mesure nécessaires et fiables la correspondance la plus parfaite possible entre l'image à l'écran et l'image sur la feuille imprimée. Correspondance qui vaudra aussi, sans modification, pour tout autre système étalonné avec soin.

  

Les écrans de TOUS les ordinateurs portables, même les plus chers, ne conviennent pas pour traiter de la photographie.

  

 La valeur qui importe quand vous voulez faire imprimer une photographie est le nombre de pixels qui composent l'image en horizontal et en vertical qui constituent sa définition .

  

Il existe un moyen simple pour se faire une idée précise de la taille imprimable correcte d'un fichier dans les dimensions courantes, c'est la correspondance entre le nombre de pixels et les millimètres. Ainsi, une photo dont la définition est de 2000 x 3000 pixels sera parfaitement imprimée en 20 x 30 cm  et même jusqu'à 30 x 45 maxi.

  

Évidemment, si la définition est supérieure, ce n'est pas un problème. Par contre, si elle est nettement inférieure, la photo ne pourra pas être imprimée avec une qualité maximale et la perte de définition sera proportionnelle au manque de définition. Les grands tirages s'accommodent d'une définition plus faible proportionnellement à leur taille.

  

Si vous n'imprimez pas vous-même vos images, vous n'avez pas à vous soucier des «dpi» qui correspondent à la résolution d'affichage ou de sortie en impression de la photo. Il suffit d'indiquer à l'imprimeur la taille exacte de l'image que vous souhaitez et la taille de la feuille de papier sur laquelle vous voulez qu'elle soit imprimée après avoir vérifié que sa définition en pixels est suffisante selon ce qui est indiqué plus haut.

  

Si vous êtes à l'aise avec ces notions et pratiques, il suffit de préparer les documents à imprimer directement à la bonne taille (celle de la feuille) de préférence en 254 dpi en veillant à intégrer impérativement à toutes vos images un profil couleur (sRVB ou Adobe RGB 98), si possible le même pour toutes vos photos..

  

Pour les experts : Si vous finissez vos photos avec Photoshop ou une version récente de Lightroom, il existe dans ces deux logiciels une fonction dite « d 'épreuvage ». Pour Photoshop, on la trouve dans : Affichage > Format d'épreuve > Personnalisé. Dans le champ Périphérique de simulation, vous appelez le profil du papier avec lequel vous voulez que j'imprime votre photo. Pour ce faire,  je peux vous fournir les profils de papier réalisés dans mon atelier.

  

Cette fonction vous permettra de vous faire une bonne idée du rendu final de votre photo sur ce papier précisément et d'y apporter les retouches que vous jugerez nécessaires avec le rendu d'épreuvage activé dans votre logiciel, sur votre écran.